z'auriez pas un clop?

Pignolum Ars Est
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tour d’horizon du cinéma de genre.

Aller en bas 
AuteurMessage
Han Solo
Maudit chialeux


Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 20/09/2010

MessageSujet: Tour d’horizon du cinéma de genre.   Dim 2 Oct à 1:49

1977 fut un bon cru pour le cinéma, avec 2 films de genre où le réalisateur ne se fout pas de la gueule du spectateur, et lui en met plein la vue.

Il y eu bien sûr ce space opéra, Star Wars 4 un nouvel espoir (1977) de George Lucas, avec une superbe recherche plastique des vaisseaux spatiaux, que l’on retrouve aussi dans Cosmos 1999 (1975) créé par Gerry Anderson, 2001 l’odyssée de l’espace (1968) de Stanley Kubrick, et Star Trek 1 the motion picture (1979) de Robert Wise.

Ce coup d’éclat fut suivi de Star Wars 5 l’empire contre attaque (1980) d'Irvin Keshner (la suite de Star Wars 4 un nouvel espoir) et de Blade runner (1982) de Ridley Scott.

Star Trek 1 the motion picture eu droit pour sa part à Star Trek 2 la colère de Khan (1982) de Nicholas Meyer (une suite), et à Galaxy Quest (1999) de Dean Parisot (une parodie), tandis que le film d’horreur avait droit lui aussi à sa parodie, Wallace et Gromit et le mystère du lapin garou (2005) de Nick Park et Steve Box.

Tous ces films flirtent avec le statut de chef d’œuvre, certains sont assez ludiques (Star Wars 4 un nouvel espoir, Star Trek 2 la colère de Khan) alors que rétrospectivement d’autres plus contemplatifs semblent présenter parfois certains passages un peu chiants (Cosmos 1999, 2001 l’odyssée de l’espace, Star Trek 1 the motion picture, Blade runner, Star Wars 5 l’empire contre attaque).


L’autre film de 1977 était James Bond l’espion qui m’aimait (1977) de Lewis Gilbert, qui relançait une franchise en train de s’essouffler, c’est le meilleur Roger Moore, faisant suite au meilleur Sean Connery, James Bond bons baisers de Russie (1963) de Terence Young, et précédant le meilleur Timothy Dalton, James Bond tuer n’est pas jouer (1987) de John Glen.

Les James Bond et leurs voitures gadget eurent droit eux aussi à d’excellentes parodies, James Bond casino royale (1967) par 6 réalisateurs, Austin Power 1 international man of mystery (1997) de Jay Roach , et OSS 117 le Caire nid d'espions (2006) de Michel Azanavicius.


Star Wars 4 un nouvel espoir révolutionnait le cinéma en termes d’effet spéciaux spectaculaires (et de thématique développée inédite et intéressante), il en fut de même par la suite pour Terminator 2 (1991) de James Cameron et la trilogie Matrix (1999 2003 2003) des Wachowsky (c’est particulièrement frappant pour le premier épisode de cette trilogie).

D’autres œuvres allaient suivre, avec des effets spéciaux moins visibles, et des récits moins passionnants, tout en restant corrects, il s’agit de Hellboy (2004) de Guillermo del Toro et de la trilogie Le seigneur des anneaux (2001 2002 2003) de Peter Jackson.

On peut faire deux parallèles entre la trilogie du Seigneur des anneaux et le Retour du jedi (1983) de Richard Marquand, car la Communauté de l’anneau et le Retour du jedi se passent tous les deux à la campagne, dans une forêt, tandis que le Retour du jedi et le Retour du roi recyclent tous les deux des concepts d’épisodes précédents auxquels ils ressemblent sans apporter beaucoup d’originalité. Ainsi le scénario du Retour du jedi consiste à détruite une étoile noire comme dans Un nouvel espoir, tandis que les batailles du Retour du roi ressemblent beaucoup à celles des Deux tours (d’où une certaine lassitude), là où les Deux tours avait su surprendre et innover (c’est probablement le meilleur épisode).


Les années 2000 furent moins clémentes, ainsi La menace fantôme (1999) de George Lucas est une sombre merde, La revanche des Sith (2005) de George Lucas est une sombre merde, Avatar (2009) de James Cameron est une sombre merde, Asterix 3 (2008) de Frederic Forestier et Thomas Langmann est une sombre merde, Speed racer (2008) des Wachowsky est une sombre merde, et Casino royale (2006) de Martin Campbell est une sombre merde.

Casino royale 2006 est un film conçu pour ceux qui n’aiment pas James Bond (à quoi bon lui coller le label James Bond dans ces conditions ?) tandis que Avatar est de la SF pour les nuls, qui plait aux nuls, mais qui n’a rien à dire, ou qui ne sait pas le dire, Astérix 3 salit ses spectateurs, Speed racer et son singe lorgnent du côté de Jar Jar Binks (La menace fantôme), la Revanche des Sith se conclue par des bébés, Luke et Leia (alors que la trilogie originale avait la sagesse de ne mettre en scène que des adultes), tout comme Star trek (2009) de JJ Abrams débute par un bébé, Kirk, ce qui n’est pas mieux (Kirstie Alley, la Saavik de Star Trek 2 s’était recyclée quand à elle dans les Allo maman ici bébé).


Dans la nouvelle trilogie, seul Star Wars 2 l’attaque des clones (2002) de George Lucas tire son épingle du jeu, ce n’est pas forcément un Star Wars, plutôt une histoire de détective, c’est bourré d’incohérences et d’affirmations péremptoires, mais ça se laisse regarder, décortiquer avec passion, et ce n’est pas aussitôt oublié.

Néanmoins tout n’est pas sombre dans les années 2000, la preuve en est The dark knight (2008) de Christopher Nolan, un film de super héros intelligent, ce qui est loin d’être un pléonasme gagné d’avance, avec 2 parodies à la clef pour ce genre, Super héros movie (2008) de Craig Mazin (avec l’homme libellule) et Kick ass (2010) de Matthew Vaughn.

Bien sûr, d’autres films méritent d’être vus, et mes critiques sont purement subjectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tour d’horizon du cinéma de genre.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sport Chic, dessin Plateau, tour d'horizon
» Le thème de la Tour d'Ivoire au cinéma ou le traitement cinématographique de la solitude
» Petit tour d’horizon de l’Arsenal de Toulon en juillet 2004
» Tour d'horizon des logiciels Raw Partie II -Les logiciels libres
» Tour d'horizon des logiciels Raw Partie I (ajout: Nikon Capture NX, Canon DPP 3.9)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
z'auriez pas un clop? :: Arts :: Pamphlets-
Sauter vers: